Urbanisme : ART sur boite

La boite immersive d'Alison Mccreesh

La boite immersive d'Alison Mccreesh


Artiste :

Alison Mccreesh
Artiste en arts visuels
Voyageuse au nord du 60e parallèle


Une carte de Yellowknife en 3D avec des détails insoupçonnés, dont quelques-uns de ses amis et son chien dissimulés dans le paysage urbain. Il sera dorénavant possible de s’orienter dans la ville grâce à l’œuvre d’Alison Mccreesh.

Qu’est-ce qui t’inspire, Alison?
Je pense qu’un des fils conducteurs, c’est l’humour, les petites choses surprenantes dans le quotidien, les combinaisons un peu étonnantes. C’est drôle d’avoir un téléphone intelligent et en même temps, de ne pas avoir d’eau courante à la maison et de devoir mettre des buches sur le feu. Ce sont les petites contradictions comme ça que j’ai remarquées à Yellowknife... et en voyageant au Nunavut. La combinaison de choses plus traditionnelles avec d’autres, plus contemporaines.

As-tu un processus créatif pour t’inspirer?
J’essaie de tenir un journal de BD, faire des croquis, prendre des petites notes. Quand je suis en voyage je documente beaucoup de dessins croquis. Je reviens sur mes notes et mes photos. Généralement quand je pars en voyage, j’ai plus de temps pour faire ça. Au début, être à Yellowknife, c’était un voyage : sortir du quotidien, s’en créer un nouveau. On remarque les choses autrement quand on arrive dans un endroit et les petites contradictions, comme je disais plus tôt. Quand le quotidien reprend sa place, je ne trouve plus ça vraiment drôle, je n’y pense plus vraiment.

Parle-nous un peu de cette boite?

J’ai fait une grosse carte de la ville de Yellowknife, une carte vue comme si on était en hélicoptère au-dessus de la ville. Il y a les maisons bateaux, Latham Island, la vieille ville, Frame lake... Il y a l’été, avec une transition vers l’hiver. Le côté nuit, le côté jour. D’un côté il y a les aurores, des arcs en ciel, des gens qui font du hockey sur la baie, du canot, des gens qui vont porter leur recyclage. C’est très BD, mais en même temps, près de la réalité, puisque les rues sont représentées aux endroits appropriés. Avec la perspective, c’est presque mieux qu’une carte traditionnelle parce que c’est topographique, on sent les reliefs.

Est-ce qu’elle a communiqué avec toi, la boite?
Je n’ai pas peint à même la boite, donc je n’ai pas vécu de relation avec elle. J’ai un petit garçon de 1 an et demi, donc de façon numérique, je pouvais faire ça à la maison et quand il dormait, ça me donnait une plus grande flexibilité pour créer pendant les siestes et les dodos. La seule relation que j’ai eue avec la boite je dirais, c’est qu’elle est vraiment grosse et son ratio hauteur/largeur a eu une influence sur le design.

As-tu un mot pour la décrire?
Immersif


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.