Début des travaux parlementaires à Yellowknife : À qui le tour?

10 décembre 2015
0 Commentaire(s)
Glen Abernethy ou Bob McLeod, le futur premier ministre sera de Yellowknife. Les députés de la 18e Assemblée 
législative se sont donnés une semaine pour peser le pour et le contre des deux candidats au poste de premier ministre. Pour leur vote, les députés recherchent votre jugement. Utilisez les médias sociaux francophones pour faire entendre votre choix : répondez à cette question posée sur les comptes de L'aquilon et Radio Taïga en utilisant #PoliTNO; #NWTpoli. (Crédits photo : Maxence Jaillet)

Glen Abernethy ou Bob McLeod, le futur premier ministre sera de Yellowknife. Les députés de la 18e Assemblée législative se sont donnés une semaine pour peser le pour et le contre des deux candidats au poste de premier ministre. Pour leur vote, les députés recherchent votre jugement. Utilisez les médias sociaux francophones pour faire entendre votre choix : répondez à cette question posée sur les comptes de L'aquilon et Radio Taïga en utilisant #PoliTNO; #NWTpoli. (Crédits photo : Maxence Jaillet)

Effervescence et bonne humeur régnaient à l’Assemblée législative ce mardi 8 décembre 2015. Un peu avant de prêter serment, les dix-neuf députés rencontraient les médias territoriaux et discutaient nonchalamment autour d’un petit déjeuner. Saucisses? Patates? « Ketchup ». Allez-vous vous présenter comme premier ministre? Aimez-vous cette nouvelle façon de l’élire? « Tout va être mieux maintenant! »
 
Après avoir prêté officiellement serment, c’est la première fois que les membres de l’Assemblée législative passent autant de temps ensemble sans avoir à soutenir ou critiquer leur gouvernement. Dix jours de vrai consensus, car depuis l’après-midi du 3 décembre, tous les députés ont participé à des séances d’orientation et continueront leurs discussions de groupes sur les enjeux clés de la 18e Assemblée jusqu’au mercredi 16 décembre. Durant la matinée du 7 décembre, ils se sont entendus sur une variation du système d’élection du premier ministre. Le 9 décembre, les deux élus ont discouru devant leurs homologues pour les convaincre de voter pour eux comme premier ministre des TNO. Le 16 décembre prochain, après avoir élu le président de l’Assemblée, les députés pourront poser quatre questions chacun aux deux candidats. Après ce vote entre Glen Abernethy et Bob McLeod, les députés qui désirent un des six postes de ministre s’adresseront à leurs homologues lors d’un discours d’un maximum de 10 minutes. Le 17 décembre, l’honorable George Tuccaro, le commissaire des Territoires du Nord-Ouest, officialisera l’élection du premier ministre et du conseil des ministres composé de deux députés des trois régions géographiques des circonscriptions ténoises : celles au sud, à Yellowknife, et au nord.
 
Plus de consultations
Durant les assemblées précédentes, les candidats au poste de premier ministre se présentaient officiellement, faisaient un discours et le vote par les députés s’effectuait tout de suite après. Une pratique qui a suscité des remises en question quant à sa transparence, alors que tout semblait décidé bien avant les discours des candidats. Pourtant, ce mardi matin, autour de la table du déjeuner, un des ministres de la 17e Assemblée a affirmé que les deux fois qu’il a dû voter pour le premier ministre, il a changé son vote quelques minutes après avoir entendu les discours. Une députée s’est réjouie de cette nouvelle façon de faire et estime qu’elle démontre une cohésion au sein du nouveau groupe des 19. Selon elle, l’avantage de cette nouvelle méthode réside dans la consultation que chaque député pourra effectuer auprès de ses électeurs. Que ce soit par l’entremise des médias sociaux, des réunions publiques ou de simples discussions, le député pourra prendre le pouls du public et choisir ou non de l’écouter.
 Un vote toujours secret
Les scrutins pour les trois élections internes de ce mercredi 16 décembre seront encore confidentiels, et la transparence souhaitée ne sera que partielle alors qu’il reviendra aux députés de dévoiler leur vote. Deux nouveaux députés ont fermement répété durant leur campagne électorale qu’ils voulaient moins de portes closes au sein du gouvernement, et ont promis de vouloir changer les choses. Kieron Testart et Cory Vanthuyne veulent rendre leurs votes publics.
Un autre changement a également été amorcé durant cette première journée à l’Assemblée. Motivé à l’idée de représenter ses électeurs, le député O’Reilly a émis un premier communiqué dès la fin de son assermentation. Il souhaite changer le serment d’allégeance fait à la reine et à ses héritiers pour ajouter le peuple ténois et le respect des traités autochtones. Dans le serment prêté à l’unisson par les 19 députés ce mardi, les élus ont juré ou affirmé allégeance à la reine Elizabeth II, à ses héritiers et à successeurs au terme de la loi. Le député de Frame Lake veut travailler avec ses collègues afin de modifier la loi et permettre de porter également allégeance à la population ténoise en reconnaissant le besoin d’honorer et de respecter les traités et les ententes signées avec les populations autochtones.
 
Des enjeux de taille
Certains députés s’accordent également pour dire qu’ils n’auront pas un mandat facile et que finalement, avec la réalité économique et les décisions à prendre, ils ne sortiront pas blancs comme neige de ces quatre prochaines années. Aussitôt élus, les députés ont appris que la mine de diamant Snap Lake exploitée par De Beers Canada entrait immédiatement en état d’entretien et de maintenance. Il faudra faire face à ce coup dur pour l’économie ténoise alors que cette exploitation souterraine employait plus de 700 employés. De Beers a annoncé que 434 de leurs employés ne seraient pas requis pour la mise en état d’entretien et de maintenance. Outre les employés qui résidaient aux TNO, ce sont aussi les entreprises ténoises sous-traitantes qui ne participeront plus aux activités de la mine. Selon son rapport socio-économique de 2014, De Beers aurait investi durant cette année, 126 millions de dollars aux TNO, dont 50 M$ alloués à des sociétés autochtones et leurs entreprises associées. Même si le projet de mine Gahcho Kue´ doit entrer en production en 2016, tous les acquis de Snap Lake ne seront pas transférés à cette nouvelle mine de diamant.
Les députés devront également faire face aux décisions internationales et nationales sur la lutte contre les changements climatiques. C’est durant cette assemblée que le GTNO devra choisir entre une taxe sur le carbone et un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission. Assurer la stabilité économique des Territoires ne sera pas aisée durant cette première Assemblée législative post-transfert des responsabilités.

Glen Abernethy ou Bob McLeod, le futur premier ministre sera de Yellowknife. Les députés de la 18e Assemblée
législative se sont donnés une semaine pour peser le pour et le contre des deux candidats au poste de premier ministre. Pour leur vote, les députés recherchent votre jugement. Utilisez les médias sociaux francophones pour faire entendre votre choix : répondez à cette question posée sur les comptes de L'aquilon et Radio Taïga en utilisant #PoliTNO; #NWTpoli.