Les élèves aussi débrayent ! : À Fort Smith

21 janvier 2000
0 Commentaire(s)
Les étudiants de l'école secondaire P.W. Kaeser de Fort Smith ont marché sous un froid glacial et une brume épaisse (tellement épaisse qu'il fut impossible de prendre des photos !) jeudi matin dernier afin de protester contre la grève des professeurs des écoles publiques du GTNO.

Une cinquantaine d'élèves, en majorité des étudiants de la 12e année, voulaient ainsi décrier les effets négatifs de cette grève sur les étudiants. Les élèves se plaignent notamment de l'arrêt des activités parascolaires et de la non disponibilité du conseiller pédagogique, M. Ward, qui aide les étudiants à remplir leur demande d'application auprès des universités ou collèges après les heures de classe régulières.

Mentionnons que les protestataires se déclarent ni du côté des enseignants, ni du côté du gouvernement. Vanessa Baron, une étudiante en terminal et vice-présidente du conseil étudiant explique : " La raison d`être de notre protestation est simple: nous sommes fatigués d'être toujours les victimes. Nous comprenons que c'est le seul moyen que les professeurs possèdent pour se faire entendre par le gouvernement, mais ce n'est pas juste pour nous (étudiants). Le gouvernement se montre aussi "bouché". Je me demande quels sont les efforts qu'ils démontrent afin de régler le conflit. Les choses semblent traîner en longueur. Ils devraient tous (enseignants et GTNO) s'asseoir et régler rapidement leurs désaccords. " (traduction libre)

Les étudiants ont marché calmement jusqu'au centre-ville de Fort Smith passant ainsi devant le bureau du député et ministre de l'Éducation, Michael Miltenberger, et des bureaux de la Commission Scolaire du South Slave. Certains citoyens se sont joints à eux en klaxonnant de leur voiture et nous pouvions lire sur les pancartes brandies : " Tannés d'être les victimes ", " On a besoin d'un règlement rapide " et " Supporter la jeunesse, encourager le futur " .