Archives : 15 ans de radio

22 septembre 2016

Depuis 2001, L'Aquilon est à l'affût de l'évolution de la radio
communautaire de Yellowknife.

Le 17 mai 2001 — Alain Bessette
Les pièces du sous-sol de la maison Laurent Leroux ressemblent de plus en plus à un studio de radio. Au revoir chantier de construction, la console est arrivée, l’installation est pratiquement terminée et les murs sont isolés! La radio francophone pourra bientôt offrir 168 heures de diffusion en français, rien de moins! Et pour combler une quinzaine d’heures de diffusion locale, Radio Taïga est à la recherche d’animateurs et d’animatrices qui ont envie de s’engager et d’apprivoiser le micro. Un étudiant, Sylvain Lavoie, a d’ailleurs été embauché en tant qu’agent de promotion de la radio.

Le 31 mai 2001 — Karine Massé
« La directrice de Radio Taïga, Christine Cadet est partout, on la trouve même au bureau par un dimanche après-midi! Elle jette un œil sur l’installation du système de diffusion, s’occupe de l’élaboration de la nouvelle programmation avec le comité, sollicite la participation des écoles, organise la promotion et la publicité de la nouvelle station et prépare une grande fiesta multiculturelle pour célébrer l’ouverture de la radio francophone de Yellowknife. Après une étude de faisabilité, la recherche constante de sources de financement, l’achat d’équipement, le travail de nombreux bénévoles qui n’ont pas lâché prise malgré les embûches, le rêve devient réalité : la communauté francophone accouche de Radio Taïga. Vingt-quatre heures de diffusion en français par jour, sept jours par semaine, vous êtes à l’antenne de Radio Taïga! Chaque semaine, des bénévoles de Yellowknife présenteront leurs émissions et combleront ainsi une quinzaine d’heures de diffusion locale, made in Yellowknife. »

Le 21 septembre 2001 — Karine Massé
À peine sept jours que Radio Taiga diffuse, déjà les francophones font honneur à leur réputation : ça jase et ça gesticule dans le studio! La première émission n’a pas duré deux heures comme prévu, les invités ont dépassé de 35 minutes le temps qui leur était alloué au grand bonheur des auditeurs. Ça promet! 
Quant au studio, on lui a trouvé un nom : « Studio Michel Lefebvre », en l’honneur du président de la radio, qui a investi allègrement dans le bénévolat! 
« Cette radio va refléter notre réalité et renforcer notre identité », a souligné Roxanne Valade, qui animera Allez coucher les enfants, en compagnie d’Alain Bessette. Allez donc savoir ce qui se cache sous ce titre! 
« On peut avoir le meilleur équipement, la plus grande collection de disques, mais sans l’énergie des bénévoles, il n’y aurait pas de radio », a ajouté Éric Fortin, membre du comité de la radio, en mentionnant tout le travail accompli dans l’ombre. 

20 juin 2003 — Hélène Mercier
Elles pétillent dès qu’elles mettent les pieds en studio, s’exclament de joie lorsqu’elles choisissent les pièces musicales de l’émission et explosent littéralement alors que les micros s’ouvrent. Nicôle et Johannie, 15 ans, expérimentent le monde de la radio avec enthousiasme.

7 janvier 2005 — Batiste W. Foisy
« La radio est sur le point de fermer », peut-on lire dans la lettre dont L’Aquilon a obtenu copie. L’AFCY demande, ni plus ni moins, une aide d’urgence à Patrimoine canadien pour garder sa station communautaire en onde.


18 mai 2007 — Alain Bessette

Dix jeunes des écoles Allain St-Cyr et St-Joseph ont appris, durant un camp de trois jours, les rudiments du journalisme et des communications. L’activité organisée par le Comité action jeunesse, en collaboration avec Action Médias, a permis aux dix apprentis de réaliser une émission d’une heure présentée sur les ondes de Radio Taïga ainsi que d’écrire pour le journal local.

2011
L’Aquilon et Radio Taïga rassemblent leurs forces.

21 mars 2013 — Noémie Bérubé
Radio Taïga est désormais diffusée simultanément sur le Web depuis le 18 février. Il est également possible d’écouter les émissions ayant déjà été mises en ondes. Synthonisez le Lecteur.radiotaiga.com sur l'ensemble des Territoires.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.