Waterlution : ateliers à Fort Smith : « Vivre chaque jour avec la frontière » - John Blyth, associé de Waterlution

24 septembre 2009
0 Commentaire(s)

 Fort Smith se trouve dans la mire de l’organisation Waterlution, qui se voue à promouvoir des expériences éducatives sur l’eau. Du 2 au 4 octobre prochain, des ateliers se tiendront dans la ville afin de sensibiliser et impliquer la population dans le dossier de l’eau ténoise. 

Les organisateurs de ces ateliers, Karen Kun, une des fondatrices et aussi directrice de Waterlution, et John Blyth, son associé, souhaitent réunir de jeunes adultes de 18 à 35 ans en provenance de partout aux Territoires du Nord-Ouest. « Nous voulons contribuer à construire de bonnes relations entre eux afin qu’ils puissent travailler ensemble », explique M.Blyth, aussi résident de Fort Smith.

La ville est un endroit stratégique pour le déroulement de cette activité, selon lui: « L’eau fait partie de notre vie quotidienne. On doit apprendre à vivre chaque jour avec la frontière albertaine. L’Alberta ne se préoccupe ni de la quantité, ni la qualité de l’eau qui circule jusqu’ici », poursuit l’homme inquiet du présent comme de l’avenir des cours d’eau ténois. Il dresse le portrait de l’économie voisine, notamment dirigée par l’industrie de l’énergie, qui compromet la santé des rivières et de ses consommateurs. De plus, il ajoute que la forte présence de fermes industrielles, près des frontières ténoises, n’a rien de rassurant. D’après John Blyth, le sort réservé à l’eau qui coule dans la rivière Slave est bien triste.

« L’eau, ici, c’est carrément un cancer », déplore l’associé. « On veut donner la chance aux gens intéressés par l’eau, mais qui ne s’y connaissent pas nécessairement, de s’impliquer et d’en apprendre davantage », soutient-il. Lors des ateliers, Karen Kun et lui prioriseront un melting-pot parmi les participants, ils veulent qu’experts et néophytes se rencontrent. Michael Miltenberger, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, Bob Sandford, représentant du Partenariat canadien pour la décennie internationale d’action « L’eau, source de vie» des Nations Unies, ainsi que Francois Paulette, ancien chef des Premières Nations Smith’s Landing, seront des conférenciers participants aux ateliers de Waterlution. John Blyth affirme que, pour le moment, un peu plus de 45 % des gens inscrits sont originaires de Fort Smith. Il attend des participants de Yellowknife, Hay River, Fort Simpson et plusieurs autres endroits. L’homme a confié à L’Aquilon qu’il travaillait aussi à faire venir des gens de Lutselk’e. « J’espère que les gens participeront dans un esprit ouvert et positif et que des relations amicales se bâtiront entre eux », souhaite sincèrement M.Blyth. Dans la journée de samedi, il compte amener les gens à divers endroits, à l’extérieur, pour qu’ils puissent visiter les rapides et d’autres points d’eau entourant Fort Smith. L’an dernier, de tels ateliers s’étaient déroulés à Behchoko.

Waterlution est une organisation fondée en 2003, à la suite de discussions tenues l’année auparavant, à Johannesburg, entre Tatiana Glad et Karen Kun. Le but de Waterlution est de réunir de jeunes leaders préoccupés par les sujets reliés à l’eau partout au Canada. Ils ont quatorze associés répartis dans chaque province du pays. L’organisation favorise une approche directe et l’échange intergénérationnel, entre les participants et les conférenciers. Karen Kun est actuellement seule à la tête de l’organisation. Elle a toutefois précisé, en entrevue avec le journal, que Tatiana Glad oeuvrait toujours en tant que partenaire active au sein de Waterlution. Le premier atelier international de Waterlution se tiendra, cet été, à Amsterdam. « Vers la fin de l’année et le début de 2010, il se tiendra aussi un événement d’envergure, en Alberta, pour tous les jeunes à travers le pays…», termine la directrice. Pour les gens intéressés à participer aux ateliers de Fort Smith, il est possible de joindre John Blyth en lui écrivant à l’adresse courriel suivante : blyth.jc@gmail.com. Pour en savoir davantage sur Waterlution, rendez-vous sur leur site web : www.waterlution.org.