Chronique TNO Santé : Protégez vos yeux des dangers du soleil !

12 mars 2009
0 Commentaire(s)

Comme votre peau, au soleil, vos yeux sont en danger et bien plus fragiles aux agressions extérieures. Nul besoin d’un temps radieux pour que les rayons ultraviolets, invisibles, agissent sur les tissus oculaires. Seul mot d'ordre, portez des lunettes pour préserver ce que vous avez de plus précieux, votre vue.

L’œil se protège naturellement d’une lumière trop intense en diminuant l’ouverture de la pupille. Cependant, si les rayons solaires ( dont les ultraviolets UVA et UVB) dépassent un certain seuil, ils peuvent endommager l’œil et la peau. Les UVB abîment la cornée de l’œil et les UVA accélèrent la formation de cataracte sur l’œil. Que risquent vos yeux face aux rayons nocifs ?

 

Conjonctivite, rétinopathie, cataracte :

attention aux yeux…

Les rayons ultraviolets dorent la peau (UVA) mais peuvent aussi la brûler (UVB). Moins visibles, ils provoquent des désagréments allant du simple oeil rouge à des troubles plus sérieux : affections de la rétine, inflammations, apparition prématurée de la cataracte (opacification du cristallin). Les rayons infrarouges, qui dispensent la chaleur du soleil, échauffent et parfois brûlent les paupières, dessèchent la cornée et peuvent entraîner une fatigue visuelle. De plus, la lumière bleue, difficile à focaliser par l’oeil, peut induire une fatigue visuelle. C’est la principale responsable des phénomènes d’éblouissement et de certaines aberrations chromatiques (mauvaise perception des couleurs), pouvant occasionner des erreurs d’appréciations.

Neige poudreuse et sable fin,

des sensations brûlantes

L’ensoleillement fait subir à l’oeil une triple agression. La première par son rayonnement direct variant selon la saison, le lieu géographique et l’altitude. La seconde par la réflexion des UV qui change selon la nature du sol. Ainsi, la neige poudreuse reflète 85 % des UV, contre seulement 20 % pour le sable des plages. C’est la principale cause d’ophtalmie des neiges. Enfin, la troisième est causée par l’éblouissement, dû à la réflexion des rayons solaires, qui entraînent une gêne visuelle et des douleurs oculaires. Les conséquences peuvent être graves : chute de l’acuité visuelle, perturbation de la vision des couleurs et de la perception des reliefs. Avec l’âge, la rétine devient particulièrement sensible aux rayonnements solaires et elle peut subir une altération menant parfois à une perte de la vision centrale.

 

Ne privez plus vos yeux de verres solaires !

Seules les lunettes solaires peuvent diminuer l’intensité lumineuse trop vive, absorber les rayons du soleil brûlant les yeux et filtrer de manière sélective la quasi-totalité des UV, en absorbant une grande partie des rayons visibles et des IR.

 

Minéraux ou organiques, les verres se font légers

Les verres minéraux (en verre) possèdent de grandes qualités optiques, se rayent peu et sont inaltérables dans le temps. Les verres organiques, en général en polycarbonate, sont réputés incassables et trois fois plus légers que le verre.

Recherchez une marque qui indique la protection offerte et le pourcentage des rayons bloqués. Il est particulièrement important de vérifier que les verres bloquent au moins 90% des UVA et 95% des UVB.