Mason Bruneau, judoka : « Je suis toujours confiant! » - Mason Bruneau

19 août 2010
0 Commentaire(s)
Mason s'entraîne très fort à chaque jour afin de maintenir la forme, selon son entraîneur, le jeune homme a d'ailleurs réussi, depuis la dernière année, à adopter un régime alimentaire plus sain. Il est possible de le voir presque quotidiennement au terrain de soccer de Hay River. (Photo : Édith V-R)

Mason s'entraîne très fort à chaque jour afin de maintenir la forme, selon son entraîneur, le jeune homme a d'ailleurs réussi, depuis la dernière année, à adopter un régime alimentaire plus sain. Il est possible de le voir presque quotidiennement au terrain de soccer de Hay River. (Photo : Édith V-R)

Même s’il est arrivé 4e aux Championnats nationaux juniors de judo à Lethbridge, en Alberta, au mois de juillet dernier, Mason Bruneau, un jeune judoka de Hay River, ne se décourage pas. Le jeune homme se dit tout à fait prêt à se lancer dans son nouveau circuit de compétition et d’entraînement pour l’année 2010-2011.

« C’est excellent! Il s’est quand même rendu au national! », s’exclame Mario Desforges, entraîneur à l’Association de judo des Territoires du Nord-Ouest. « Il a réalisé qu’il faut travailler fort », explique l’entraîneur. Ce dernier raconte que Mason a eu à faire face à des adversaires de taille et qu’il a beaucoup appris de cette expérience : « Il a vu que la marge d’erreur est très limitée ».

Arrivé 4e, pas dernier! 

Bien qu’il ait espéré monter sur le podium lors de ce championnat, Mason partage qu’il se remet de cette défaite. « J’étais un peu content, je suis au moins arrivé 4e, pas dernier », confie le jeune homme, qui ne nie cependant pas avoir trouvé l’expérience plutôt difficile. « Je me suis bien battu malgré tout », rapporte-t-il. Chose confirmée par son entraîneur, qui s’empresse de préciser que Mason n’était pas très loin du podium : « Ce ne sont pas des grosses victoires! [Celles contre Mason] ».

M. Desforges ajoute que Mason est le seul de son équipe ténoise à avoir remporté un combat. Celui-ci a été exécuté contre un autre jeune ceinture verte (Mason est aussi ceinture verte). Tous les autres combats ont été contre des adversaires détenant des grades plus élevés que le sien. « J’ai parlé avec eux [ses adversaires] et ils faisaient tous du judo depuis huit à dix ans », raconte Mason, qui en fait depuis deux ans seulement. « Ce qu’il faut dire aussi c’est que Mason était le point de mire et que les gens l’attendaient », lance Mario Desforges. Seulement quatre autres judokas combattent dans la même catégorie que Mason, au Canada, et dorénavant, le jeune judoka les connaît!

M. Desforges ajoute notamment que l’expérience de son équipe de judo à Lethbridge a été très enrichissante. « Ils sont jeunes pour leur catégorie d’âge! », soulève l’entraîneur, qui donne son 110 % à faire évoluer ses protégés. « Je ne descends pas seulement pour une compétition, mais aussi pour les camps d’entraînement », explique-t-il, en ajoutant qu’à Lethbridge, les jeunes Ténois ont fait bonne impression. « Mes jeunes souriaient sur le tapis! », raconte M. Desforges.

Selon les prédictions de l’entraîneur, il n’est pas farfelu du tout de penser que Mason se rendra au podium national, cette année. « Il lui reste un bon huit ans de développement [au judo]! », soulève d’ailleurs M. Desforges, qui est déjà très satisfait des deux premières années.