Réseau TNO santé en français : « En mouvement, en santé » : un succès!

08 avril 2010
0 Commentaire(s)
À Fort Smith, des adolescents apprennent les rudiments du kayaking (Photo : Réseau TNO Santé)

À Fort Smith, des adolescents apprennent les rudiments du kayaking (Photo : Réseau TNO Santé)

Le Réseau TNO santé en français a connu un succès certain grâce à son programme « En mouvement, en santé », qui visait à promouvoir la santé auprès des jeunes et de leurs familles. Le coordonnateur du réseau,  Jean de Dieu Tuyishime, peut, d’ores et déjà, annoncer qu’il s’agit d’une formule à refaire!

Le coordonnateur de Réseau TNO santé en français, M. Tuyishime, est fier du succès de sa campagne de promotion auprès des écoles et des associations de l’ensemble du territoire. Il explique que cette campagne avait été entreprise à la suite de résultats peu encourageants sur l’activité physique chez les jeunes. Elle avait été annoncée en décembre dernier.

« 35 % des jeunes font moins d’activités physiques, c’est-à-dire qu’ils en font de modérément à pas du tout », a partagé M. Tuyishime. Pour remédier à la situation, le coordonnateur du réseau franco-ténois a reçu un financement d’environ 18 000 $, par l’entremise de la Société de santé en français et de l’Agence de la santé publique du Canada, pour mettre sur pied le programme « En mouvement, en santé ».

Le succès de cette initiative est né du fait que M. Tuyishime s’y est pris d’une toute nouvelle façon : au lieu d’offrir un programme déjà tout organisé par le Réseau TNO santé en français, il a laissé libre cours aux communautés de mettre sur pied ce qui leur convenait davantage. « Chaque communauté pouvait décider de ce qu’elle voulait pour leurs jeunes », raconte-t-il. Le but était d’amener les jeunes à faire de l’activité physique et à miser sur une alimentation saine une à deux heures de plus par semaine, en dehors des heures normales de cours.

À Fort Smith, par exemple, Marla Chassé rapporte que de nombreuses activités ont été organisées : yoga, kayak, dégustation de smoothies, barbecue santé et ski de fond. « Des petits garçons ont tellement aimé le yoga qu’ils en font dorénavant! », s’est-elle réjouie. Du côté d’Inuvik, les activités ont, pour leurs parts, eu lieu en majorité dans la piscine. « On a découvert que les besoins dans les communautés ne sont pas nécessairement les mêmes à travers le territoire », a partagé le coordonnateur. « Quand on laisse les communautés développer ses propres initiatives, on a beaucoup d’idées qui ressortent. Celles-ci se font bien, car elles sont adaptées aux communautés », ajoute-t-il, très satisfait de son partenariat dans ces dernières. « On n’a malheureusement pas pu rejoindre tout le monde en raison de notre très petit budget », a-t-il regretté. Cependant, M. Tuyishime peut affirmer qu’environ 500 jeunes ont été touchés par ces activités, sans compter l’entourage de ces derniers, qui, dans plusieurs cas, a été influencé par celles-ci. Il manifeste d’ailleurs l’intérêt de répéter des expériences semblables dans les années à venir.

« Les jeunes comme les adultes sont enthousiastes face à l’activité physique et une saine alimentation, il faut seulement que ça corresponde à leurs besoins », réalise le coordonnateur.

Pour plus de détails au sujet de ce programme, il est possible de consulter ces articles parus précédemment dans L’Aquilon :

- « En mouvement, en santé », écrit par Maxence Jaillet et paru le 17 décembre 2009.

- « L’activité physique par la danse », écrit par Édith Vachon-Raymond et paru le 18 février 2010.