Échos de l'Assemblée : Chute de revenus de 40 millions $

11 juin 2009
0 Commentaire(s)

La crise économique va frapper dans le portefeuille public, a mis en garde le ministre des Finances, Michael Miltenberger.

Dans sa mise à jour économique, le ministre anticipe des baisses de revenus de taxation de l’ordre de 40 millions de dollars. Cette chute est due aux ralentissements importants dans le secteur minier. Selon les estimations du gouvernement, l’année 2009 sera probablement marquée par une baisse d’investissements en capital de 30 % dans ce secteur et l’on prévoit une réduction de 80 % (!) des activités d’exploration minière et gazière par rapport à l’an dernier. La production de diamant, elle, pourrait baisser de 25 %. Tous ces facteurs feront sensément chuter les revenus tirés de l’impôt sur les sociétés, la seconde tranche de revenus en importance pour le gouvernement des TNO, après les transferts fédéraux.

Pour l’instant, cependant, pas question de modifier l’énoncé budgétaire. Même avec moins d’argent en poche le gouvernement compte néanmoins respecter ses engagements de février. Pour y parvenir, le plan du ministre Miltenberger est d’emprunter. Des emprunts qui pourraient totaliser jusqu’à 80 millions $.

Mais cela devra être une solution temporaire, prévient le ministre, qui estime qu’à long terme des goussets publics dopés au crédit pourraient avoir des conséquences malsaines. Si la nécessité d’emprunter se perpétue encore ces prochaines années, le risque sera grand de devoir couper certains programmes et d’augmenter les impôts.

 

Espèces menacées

Après près de dix ans de débats, l’Assemblée législative a officiellement adopté sa propre Loi sur les espèces menacées.

La nouvelle loi permet aux TNO d’établir un registre d’espèces à protéger, tant des plantes que des animaux. La loi prévoit trois niveaux de protection : les espèces menacées, les espèces à risque et les espèces à préoccupation spéciale.

Jusqu’à présent aucune espèce n’a été cataloguée en vertu de la nouvelle loi. En fait, selon le processus défini par la loi pour classer une espèce dans l’une ou l’autre des catégories de protection, il faudra probablement attendre encore deux ans avant qu’une première liste officielle d’espèces menacées soit rattachée au texte législatif.

 

De retour à l’automne

La session a pris fin le 5 juin et la quatrième session de la Seizième Assemblée législative débutera le jeudi 15 octobre 2009.