Entente intergouvernementale : 38 millions $ pour abaisser la facture d’énergie

23 juillet 2009
0 Commentaire(s)

Les gouvernements territoriaux et fédéraux s’associent pour la mise en place de 10 projets d’infrastructure éco-énergétique.

Dix projets d’infrastructure éco-énergétique obtiendront l’assistance des gouvernements fédéral et territorial qui injectent conjointement 38,4 millions de dollars dans les collectivités de Fort Simpson, Hay River, Inuvik, Yellowknife et Norman Wells. L’annonce en a été faite le 15 juillet, alors que le ministre fédéral de l’Environnement, Jim Prentice, se trouvait à Yellowknife pour prendre part aux célébrations entourant l’agrandissement du parc national Nahanni.

À quelques sous près, le fédéral contribue à la moitié du financement des projets. Le gouvernement territorial injecte 6,5 millions $ et les municipalités comblent le reste.

Les projets ont tous en commun de viser l’amélioration de l’efficacité énergétique de certaines infrastructures publiques. « Ce sont des projets qui améliorent l’efficacité énergétique des infrastructures et, par le fait même, réduisent les émissions de gaz à effet de serre », a déclaré le ministre de l’Environnement.

Le ministre en a profité pour souligner les efforts déployés par les TNO pour mieux vivre les changements climatiques. « Le Nord se trouve vraiment aux premières loges des changements climatiques et de leurs impacts, a dit Jim Prentice. Vous en ressentez déjà les conséquences. Nous vous remercions de faire preuve de leadership quant à l’adaptation à ces changements et de réaliser ces investissements qui, non seulement favorisent la croissance durable, mais également la croissance de vos collectivités.»

Son homologue du gouvernement territorial, Michael Miltenberger, a souligné que tout avait été mis en œuvre pour « étirer les dollars au maximum » et s’assurer que l’argent était dépensé avec sagesse.

Il est arrivé par le passé qu’on nous présente des projets d’infrastructures « vertes » comme des actions concrètes de réduction des gaz à effet de serre, alors qu’en fait, on ajoutait de nouveaux bâtiments sans se débarrasser des anciens et donc qu’on augmentait doucement les émissions plutôt que de les réduire – la construction de l’édifice Greenstone, par exemple. Cette fois, assure Jim Prentice, pas de ça. « Ce sont tous des projets dont l’efficacité a été démontrée, insiste-t-il. […] Ce sont des projets d’amélioration des infrastructures existantes ou alors de remplacement d’infrastructures désuètes. »

C’est la municipalité d’Inuvik qui reçoit la plus grande part du financement. Cinq projets y sont échafaudés : le remplacement des utilidors (1,4 million $), l’amélioration des compteurs électriques (21 000 $), l’installation d’un système de climatisation solaire au complexe Midnight Sun (130 000 $), l’installation de ventilateur au même complexe (12 000 $) et la réfection du toit de ce même complexe (1,3 million $).

À Yellowknife, deux projets reçoivent du financement : on procédera à la phase II de remplacements des tuyaux du réseau d’aqueduc (1,7 million $) et un dispositif de récupération de la chaleur sera installé à la piscine Ruth Inch (300 000 $). Un système similaire sera aussi installé au centre des loisirs de Hay River (301 400 $).

À Norman Wells, on prolongera d’une quinzaine d’années la durée de vie du réseau d’aqueduc (1,5 million $).

Fort Simpson, enfin, n’est pas en reste. Des travaux de rénovation au garage municipal amélioreront son efficacité énergétique (260 000 $).